logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/10/2013

Quatre millions d'aidants

Un sondage(1) réalisé à l'occasion de la Journée nationale des aidants du 6 octobre a révélé l’ampleur du phénomène de l’aide à l’autonomie. Il y a 4 millions d’aidants réguliers, sans compter les aidants occasionnels, pour un coup de main, un soutien très ponctuel, entre voisins par exemple. 3 Français sur 10  (34%) prennent ou ont déjà pris «soin d’un proche âgé en perte d’autonomie qui a besoin d’aide au quotidien».

 

Tout le monde peut devenir aidant du jour au lendemain : à l’annonce d’un diagnostic, à la sortie d’une hospitalisation. Chacun peut aussi s’installer petit à petit dans cette fonction. Même si la plupart du temps, les aidants sont des femmes, les hommes sont de plus en plus nombreux à s’investir.

 

En tout cas, devenir aidant familial modifie le rapport à l'autre : nous nous enrichissons de la relation réciproque, nous apprenons l’empathie, comment vivre avec des maladies invalidantes, nous découvrons un univers : le soin, le prendre soin.
Il y a un avant et un après, expliquent l’ancienne ministre Paulette Guinchard et le sociologue Serge Guérin dans leur appel pour les aidants diffusé sur Facebook. Mais nous pouvons aussi ne pas en sortir indemne :  aider dans la durée oblige à prendre soin de soi, à batailler pour prendre du recul afin d'éviter l’épuisement et la parole ou le geste qu’on regrettera.

 

Pas facile d’accepter de se faire aider en tant qu’aidant, de reconnaître ses limites : aider ne rend pas sur-humain.
Il va falloir chercher les aides possibles, les formations, les solutions de répit, les services à domicile. Il faut du temps pour se renseigner, remplir les innombrables formulaires administratifs. Un congé spécial destiné aux aidants salariés devrait intégré la future loi Autonomie de la ministre chargée des personnes âgées, Michèle Delaunay.
9 sondés sur 10  estiment en effet que les pouvoirs publics doivent se mobiliser pour soutenir les personnes âgées en perte d’autonomie en renforçant les aides financières.

Pour l’aide aux aidants aussi : la loi pour l’autonomie, c’est maintenant !

 

(1) Réalisé par Opinion Way pour l’association Le Parloir

 

Commentaires

Bonjour,
Merci pour cette article sur les aidants.
Du virtuelle à l'activité physique virtuelle, il n'y a qu'un pas à sauter :
Voilà bien, ce qu'on fait les AIDANTS EN SAUTANT LA BARRIERE DE L'AGE et du coup après ce saut , LEUR NOMBRE PASSE DU SIMPLE A PLUS DU DOUBLE.
Trêve de plaisanterie, si tant est que ce puisse l'être :
OUI, OUI à l'aide aux 8 à 10 Millions d'aidants,
OUI, OUI ," une loi pour l'autonomie, c'est maintenant !"
NON, NON à une loi reportée d'année en année !!!

Écrit par : Catelyne | 11/10/2013

Merci beaucoup Annie pour votre article.
Comme vous le savez, la Fédération d'Aide à Domicile dont je suis le secrétaire général se mobilise avec les 3 autres Fédérations à but non-lucratif. Car il faut le dire et le répéter : nul ne sait ce qui se passera en France après les élections municipales de mars 2014. Au minimum nous aurons un remaniement ministériel, ce qui veut dire, pour les Fédérations qui travaillent avec les Cabinets ministériels, de longs mois avant qu'ils y comprennent quelque chose, se concertent entre eux et finissent par être en mesure de rédiger et de porter des textes législatifs qui "tiennent la route". Ce que nous n'aurons pas obtenu avant les élections de mars 2014, sera bien plus difficile encore à obtenir plus tard. Sous le Président Sarkozy, nous sommes allés de reports en reports et finalement en enterrement de la Loi Dépendance promise. Malheureusement, avec le Président Hollande, nous empruntons le même chemin. La Loi promise pour la fin de l'année 2013 n'est même pas encore écrite. La grande concertation promise pour septembre 2013 n'a pas eu lieu. Le texte n'est pas inscrit au calendrier parlementaire avant mars 2014. Et pout couronner le tout, le gouvernement vient de détourner de la dépendance la première source de financement qu'il avait pourtant prévue depuis l'année dernière : la contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie (CASA), soit près de 700 millions d'euros. Si nous ne nous battons pas pour obtenir cette loi et les financements nécessaires avant la fin de l'année, ce sont les restes à charge des personnes les plus dépendantes qui vont continuer à augmenter, jusqu'à les obliger à se priver de l'aide nécessaire pour se maintenir décemment à domicile; c'est sur les aidants familiaux que va continuer à reposer la charge, de plus en plus lourde, des proches dépendants parce que l'aide professionnelle est insuffisamment financée, au point que nous liquidons de plus en plus de services et licencions de plus en plus d'aides à domicile, alors qu'il y aurait de quoi, sur notre seul secteur d'activité, inverser la courbe du chômage !!!
Bien sur, les personnes les plus dépendantes ne peuvent pas se déplacer pour aller voter en mars 2014: n'est-ce pas là un calcul politique d'un cynisme horrible ? Alors, si les proches aidants et tous les Français qui savent que la dépendance les concerne ou les concernera un jour, eux-mêmes ou leurs proches, ne se mobilisent pas eux aussi avec nous, qu'ils comprennent bien qu'eux aussi en feront les frais, dans tous les sens du terme.
La mobilisation générale : c'est maintenant...ou jamais !

Écrit par : FONTAINE Guy | 13/10/2013

En effet monsieur Fontaine, la mobilisation monte :
- Agevillage s'est associé à la CFDT Retraités et sa carte pétition pour loi autonomie qui s'adresse au Président de la république et qui a été édité à 150 000 ex. Elle sera tout particulièrement diffusée durant la semaine bleue du 20 au 27 octobre
http://www.agevillage.com/actualite-10284-1-societe-cfdt-retraites-loi-autonomie-petition.html

- l'association des directeurs de services à domicile et maisons de retraite (Ad-PA) a lancé une pétition en ligne.
http://www.change.org/fr/organisations/ad-pa

Sans pression, les arbitrages ne seront pas favorables pour l'aide à l'autonomie des personnes qui se fragilisent, quel que soit leur âge.

Mobilisons nous.
Annie de Vivie

Écrit par : Annie de Vivie | 14/10/2013

Tout à fait !
Le Groupe des 31 organisations qui préparent le Conseil d'Administration de la CNSA va publier demain un communiqué de presse pour demander la mise en œuvre de la Loi Autonomie et de ses financements dès cette année et non fin 2014 comme l'a annoncé aujourd'hui le Premier ministre. Puis dans la semaine, nous allons déployer les actions communes que nous avons décidées.
La mobilisation se généralise !
Bien à vous.
Guy Fontaine

Écrit par : FONTAINE Guy | 14/10/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique