logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/02/2015

La délicate question des médicaments

De récentes études montrent que les personnes âgées sont poly et sur-médicamentées. Avec le temps, les ordonnances s’allongent et il n’est pas rare que les personnes soient obligées d’avaler 6, 7, 8, voire 9 ou 10 médicaments chaque jour.

Pourtant à partir de 3, on ne connaît plus précisément les effets des interactions. D’autant que les médicaments ne sont toujours pas testés sur les personnes très âgées.

Ces traitements sont sûrement utiles ou ont eu une utilité.

Mais il peut être utile de réinterroger le médecin et les spécialistes sur l’origine de la prescription, les nouveaux médicaments, la nécessité de poursuivre tel ou tel traitement qui peut avoir été délivré pour répondre à une difficulté précise à un instant donné et ne jamais avoir été réévalué.

 Vieillir n’est pas une maladie. Pourtant certaines personnes, se sentant seules et oubliées, utilisent l’ordonnance pour exister socialement. On leur demande si elles ont pris leurs médicaments, elles conversent avec le pharmacien ou le médecin, et se sentent écoutées.

 Réinterroger les habitudes, tenter de les modifier quand cela est possible, favoriser les relations sociales, autant de pistes pour un bien vieillir amélioré.

Car le juste médicament est utile, sinon il peut être nocif.

Commentaires

Somnifère +médicament contre l'asthme =psychose !!!(c'est inscrit dans les effets secondaires mais qui les lit?) et c'est moi,ancienne infirmière qui m'en suis aperçue,car les symptômes arrivaient toujours à la même heure !Il faut absolument faire le point avec son médecin traitant,au moins une fois par an.Le problème,c'est le manque de temps pour les généralistes,et l'écoute des plaintes des anciens,alors,les médecins rajoutent des médicaments..Et il faudrait aussi écouter la famille,s'il y en a.C'est vrai,la personne se sent écouter chez le pharmacien ,mais c'est aussi un commerce!Une aide à domicile peut faire le plus grand bien au point de vue dialogue.
Bonne journée
Christiane

Écrit par : Les bouchons voyageurs | 18/02/2015

ce qui a été écrit est très juste. Malheureusement on ne détecte pas toujours ou on ne veut pas la voir cette solituide.

Vieillir n’est pas une maladie. Pourtant certaines personnes, se sentant seules et oubliées, utilisent l’ordonnance pour exister socialement. On leur demande si elles ont pris leurs médicaments, elles conversent avec le pharmacien ou le médecin, et se sentent écoutées.

Écrit par : HARDY | 19/02/2015

C'est vrai que c'est un sujet délicat : parfois un moyen d'être écoutée pour la personne âgée et parfois aussi une facilité pour certains soignants.

Écrit par : Facilavi | 19/02/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique