logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/12/2014

Alzheimer : aidons les aidants !

Après les rencontres scientifiques de la CNSA début novembre sur les aidants, France Alzheimer a récemment présenté ses travaux sur les proches aidants de personnes malades.

Les aidants sont majoritairement des femmes (60%), soit des conjoints qui sont âgés en moyenne de 75 ans, soit des enfants âgés de 52 ans. Ils sont proches géographiquement voire cohabitent avec la personne aidée.

Ils consacrent plus de 6h d’aides effectives chaque jour pour un coût de 20 à 30 000 euros par an.

Un aidant sur trois de malades Alzheimer voit sa santé affectée par cet investissement (fatigue, anxiété, dépression).

L’étude montre aussi les aspects positifs pour les aidants : gratifications, sentiment d’utilité, acquisition de nouvelles compétences, création de nouveaux liens sociaux…

Mais ces aidants ont besoin d’aide. La prochaine loi d’adaptation de la société au vieillissement reconnaît les aidants et propose un « droit au répit » de 500 euros par an pour les situations les plus difficiles.

« Ce n’est pas suffisant » pour France Alzheimer, d’autant que le problème du « reste à charge » en maison de retraite a été repoussé sine die.

Heureusement des entreprises se mobilisent pour aider leur salariés aidants, à l’image de Casino qui propose de mutualiser des journées de congés (à partir de jours de RTT donnés par les salariés).

En un mot, aidons les aidants !

01/08/2014

Pourquoi participer à un Café des aidants ?

Accompagner un proche malade, âgé, handicapé, est source de plaisir et de difficultés.

En parler entre pairs, entre aidants, est une idée qui grandit et on voit le déploiement partout en France de « Cafés des aidants ».

Ces lieux de rencontres et d'échanges entre proches aidants sont souvent animés par des professionnels (psychologues, assistantes sociales, infirmiers, médecins, responsables de CLIC, CCAS…). Ils sont proposés régulièrement (chaque mois) dans des cafés, des lieux de convivialité.

Ouverts à tous les aidants, ils permettent de se livrer et de se confier (ou pas), d’échanger des bons conseils, trouver des réponses à des difficultés concrètes et des clés pour mieux vivre sa situation d'aidants.

On y vient ponctuellement ou régulièrement, selon ses envies, ses besoins.

La culpabilité est un thème récurrent dans ces cafés. Chacun est persuadé de ne pas aider suffisamment son proche malade, fragilisé. D’une part, on sent poindre l’extrême fatigue d’aider quelqu’un et d’autre part, on culpabilise de s’octroyer du temps, de demander à d’autres de prendre le relais pour souffler.

En parler autour d’un café, sans « évaluation », c’est déjà prendre du recul et se rendre compte que l’on n’est pas seul dans cette situation, que des pistes de réponses peuvent exister, proposées par les autres aidants ou les professionnels qui animent ces cafés.

L’Association française des aidants fédère ces cafés et propose des outils pratiques (fiches thématiques).

Pour découvrir le Café des aidants proche de chez vous : allez sur le site de l’association.

23/07/2014

Trouver des aides l'été pour veiller sur nos proches

L’été est une période heureuse et compliquée quand on aide un proche âgé malade, fragilisé.

Heureuse parce que le temps est radieux et que l’on va sortir, voir la famille et organiser des vacances (elles sont nécessaires pour se ressourcer et revenir en forme).

Compliquée car il va falloir organiser l’aide du proche à la maison (et remplacer les aides à domicile qui elles-aussi partent en congés), trouver un accueil temporaire… Les collectivités locales se mobilisent : il ne faut pas hésiter à les contacter pour référencer votre proche dans leur fichier en cas d’alerte canicule par exemple.

On peut aussi compter sur les voisins solidaires, de plus en plus sensibilisés et accompagnés.

Le Président de la République a retenu la mobilisation nationale de lutte contre l’isolement des plus âgés (MONALISA. Il veut aussi ouvrir 100 000 services civiques pour les jeunes qui vont visiter et rendre de menus services aux personnes âgées fragiles, malades, isolées.

Vous pourrez aussi compter sur la plateforme nationale « voisins solidaires, Voisin’age pour trouver des bénévoles près de chez vous, le dispositif Caus’on pour des visites de courtoisie dans la Creuse.

Vive l’été solidaire !

01/07/2014

L’aide à domicile aussi part en vacances

Eh oui, l’été arrive et la période indispensable de congés pour recharger les batteries des uns et des autres. Vous le savez, aider un proche demande beaucoup d’énergie. Prendre du temps pour se ressourcer est nécessaire pour l'accompagner dans la durée.
Il va donc falloir organiser le roulement des aides à domicile pendant les congés des uns et des autres.

Premier conseil : anticipez
Les périodes de vacances se prévoient à l’avance. Elles se discutent directement avec le salarié ou avec le service d’aide à domicile. Mieux vaut passer un peu de temps à échanger sur les dates envisagées, et les discuter si nécessaire pour avoir le temps de recruter et de former un remplaçant. 
 
Deuxième conseil : communiquez
En face à face, par téléphone avec l’aide à domicile, via le carnet de liaison… Bref, plus l’information circulera, plus la confiance réciproque se renforcera. Il faut aussi communiquer l’évaluation de la situation de la personne aidée (avec son accord bien sûr), de ses habitudes de vie, de ses attentes au sein du plan d’aide défini (APA : allocation personnalisée d’autonomie).
 
Astuce : certains services d’aides à domicile proposent deux intervenants pour une même mission afin que l’un remplace l’autre pendant ses congés, en cas de maladie…
 
Belle préparation des vacances de votre aide à domicile !

16/05/2014

Aidant, êtes-vous bien vacciné ?

Les aidants s’oublient facilement quand ils aident un proche âgé: pris par le quotidien, les traitements, l’organisation des intervenants. Ils pensent souvent plus à la santé de leur proche… qu’à la leur.

La huitième semaine européenne de la vaccination, du 22 au 26 avril derniers, a été l’occasion de vérifier que l'on est à jour et donc bien protégé.

Pour bien vieillir, respecter le calendrier des vaccinations fait partie des recommandations importantes mais souvent oubliées. Or les vaccins préviennent des maladies infectieuses, et nécessitent des rappels réguliers pour être efficaces. 

Un Français sur cinq ne serait ainsi pas protégé de manière optimale face aux maladies infectieuses. Le suivi auprès des professionnels de santé, via le carnet de santé ou le carnet de vaccination, s’avère donc indispensable pour permettre à chacun de savoir s’il est correctement vacciné.

La vaccination est un moyen de protection individuelle et collective puisque l’augmentation de la couverture vaccinale (proportion de personnes vaccinées contre la maladie) permet de contrôler, voire d’éradiquer des maladies infectieuses, et de protéger les personnes non vaccinées. Aujourd'hui, pourtant, il y a une recrudescence ou un retour de maladies disparues comme la coqueluche, la rubéole ou la tuberculose. 

Vacciner vous protège en tant qu’aidant. C’est aussi un geste citoyen pour éviter de contaminer ses proches, notamment lors de la visite d'une personne fragilisée.

Nouvelle bonne résolution : connaître le calendrier vaccinal 2014

(*) Cf. le Baromètre santé de l'Inpes (Institut national de la prévention et d'éducation pour la santé) en 2010

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique